Censure catho contre cinéma d'auteur

Publié le par Tricard

Le Ministère de l'Education nationale vient de retirer la subvention allouée à la Palme d'Or du festival de Cannes, 4 mois, 3 semaines, 2 jours, et qui devait permettre sa diffusion dans les collèges et les lycées. Ce film roumain, qui raconte l'histoire d'un avortement clandestin sous le régime de Ceaucescu, a déjà fait l'objet de critiques vives de la part de la droite catholique, notamment l'association "Choisir la vie", proche de Christine Boutin (lire cet article à ce propos).

Le film, taxé par ses détracteurs de faire l'apologie de l'avortement, s'est vu retirer sa subvention au motif qu'il risquait de choquer les adolescents.

On peut penser, comme je le pense, qu'il risquait surtout de les instruire, et peut-être d'éviter à des vies d'adolescentes d'être brisées par la peur et le silence.

On doit surtout regretter qu'une institution aussi importante dans notre pays que le Ministère de l'Educaction nationale donne des gages à cette frange rétrograde, nauséabonde et passéiste de notre pays.

Publié dans media-tv

Commenter cet article