Video on Demand et Télé publique font-ils bon ménage?

Publié le par Tricard

Ce soir, événement "pipole" sur France 2, puisque Jeanne Moreau et toute la famille Depardieu auront le plaisir de jouer dans une adaptation des Rois maudits de Maurice Druon (pourtant, la version de Robert Merle était très bien aussi) et on a l'insubmersible Josée Dayan aux commandes.

Jusqu'ici, tout va bien. On fait de la bonne télé de service public populaire et pédagogique. Bravo.

Mais aujourd'hui, j'apprends par CB Newsletter que France 2 va proposer les épisodes en streaming, et que ce sera payant. Oui, oui. Donc, fissa le service public. Si vous n'avez pas regardé LRM et les pubs autour, faut casquer. Vous croyez pas que l'argent de la redevance va servir à ce que des internautes regardent des programmes de télé, tout de même...

Tiens, imaginez qu'y en ait un ou deux dans le tas qui ait pas la télé, ça serait pas bien qu'il puisse regarder un programme fabriqué avec l'argent de ceux qu'ont donné leur obole. Alors, un conseil, évitez d'inviter chez vous un ami qui n'a pas la télé pour regarder France 2: ça pourrait être considéré comme du détournement d'argent public!

Publié dans France télévisions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tony 06/06/2006 19:48

en lisant cela, il me vient une question : si on télécharge ce feuilleton sur les plateformes de téléchargement gratuites (illégales donc), sommes-nous dans l'illégalité ? en effet, en tant que bon contribuable de service, je me suis déjà acquitté de la redevance télé (donc des droits sur le produit, non ?)

Raphaëlle Tricard 07/11/2005 18:11

Je suis scandalisée, je pensais, enfin on m'avait appris, que le principe du service public était l'ouverture à tous, sans discrimination...Triste désillusion! Et c'est à l'image du reste...Pauvre pays!En tout cas, cet article a permis d'alimenter les débats dans une obscure école de Sciences Politiques aujourd'hui!

violaine sanson-tricard 07/11/2005 10:10

1. Première réaction de stupeur devant cet article sur le streaming payant de France 2 : ce sera bien gratuit de regarder les rois maudits sur France 2 ce soir, donc la tv publique est bien conforme à son contrat de service public, redevance perçue. Par ailleurs, il y a longtemps que la télé publique se finance par la pub d'une part et les produits dérivés de l'autre. Donc pourquoi cette charge ?
2. Deuxième réaction plus réfléchie : il y a un phénomène générationnel que l'on pourrait appeler celui de la gratuité. En particulier sur internet. C'est un vrai sujet de société. Les élèves de Polytechique ont récemment demandé à ce que l'on parte de la consommation, et non plus de la production, pour mesurer la richesse vive d'un pays. Donc la CIB pour remplacer le PIB. Donc si tout est gratuit, on est en train de ruiner la Chine...